sucre

Le sucre : pourquoi et comment en limiter sa consommation ?

5 décembre 2017Audreyyoga

Hello les yogis !

Aujourd’hui, je me suis intéressée à l’alimentation. Je ne suis pas du tout diététicienne ou nutritionniste mais il s’agit d’un sujet qui m’intéresse donc je me documente et je souhaite partager cela avec vous. C’est un sujet important à mes yeux puisque ce que nous mangeons est notre carburant, cela a donc des répercussions sur notre bien-être, notre santé, et lorsque l’on est yogi cela influence aussi notre pratique !

Voici alors un sujet qui me paraît préoccupant à l’heure actuelle : l’explosion de notre consommation de sucre.sucre

Je ne cherche absolument pas à vous faire culpabiliser sur votre alimentation mais à vous informer des faits… et partager avec vous quelques conseils qui pourraient être bénéfiques à votre santé.

Sachez qu’en France, la consommation de sucre  était de 5 kgs par an et par personne en 1830, alors qu’aujourd’hui elle est passée à 35 kgs !! Elle a été multipliée par 7… Mais ce n’est pas si étonnant lorsque l’on sait que les grands industriels ajoutent du sucre PARTOUT ! (Même dans des plats salés !) Ce qui semble absurde ! Mais ces filiales visent le profit donc pour cela ils sont prêts à rendre leurs produits malsains. En effet, d’après des résultats d’expériences sur souris, on sait que le sucre est beaucoup plus addictifs que la cocaïne. Et c’est légal ! Donc les industriels ne se privent pas. Et pire encore, les institutions qui donnent le ton en matière de diététique sont souvent financées par l’industrie du sucre. Alors comment s’y retrouver ?

Pourquoi choisir de limiter le sucre dans son alimentation ?

En 2014, l’Organisation Mondiale de la Santé a annoncé que pour un adulte dont l’IMC (Indice de Masse Corporelle) est normal, son besoin en sucre est de 25g par jour (ce qui correspond à 6 cuillères à soupe).

Et après avoir fait l’expérience de bien observer ce que je mange sur une journée, je me suis rendue compte que j’étais facilement au dessus de mes besoins. Et ce bien que je ne boive jamais de sodas ou jus de fruits, que je ne sucre jamais mon thé et que je ne consomme que très peu de produits industriels.

Pour écrire cet article, je me suis beaucoup appuyée sur le livre de Sarah Wilson (C’est décidé, j’arrête le sucre).j'arrête le sucre

Je vous recommande vivement la lecture de ce livre. L’auteur s’est appuyée sur des chercheurs et des scientifiques pour l’élaborer. Par ailleurs, Sarah Wilson partage complètement son expérience avec le lecteur, ce qui est très motivant lorsque l’on veut essayer de se lancer dans cette voie.

Dans son livre, Sarah Wilson nous parle du fructose comme le sucre à surveiller ! Parce qu’en effet, le fructose ne stimule pas les hormones qui envoient un message de satiété au cerveau, ce qui nous pousse donc à manger plusPar ailleurs, à la différence du glucose, le fructose n’est pas converti en énergie mais directement stocké sous forme de graisse. Et en plus, le fructose nous rend malade : il est lié à l’apparition de certains cancer, du diabète, et il accélère le vieillissement…

Comment faire pour limiter sa consommation de sucre ?

Je vais partir de mon expérience et de ce qui a fonctionné pour moi pour vous donner quelques conseils. Tout d’abord, en 2015 j’ai testé le programme de 8 semaines que propose Sarah Wilson dans son bouquin. Et j’ai réussi à arrêter complètement le sucre. Mais cela n’a pas été facile du tout !! Je ressentais un besoin de sucre, j’avais l’impression que mon corps réclamait sa dose… mais au final j’ai tenu bon et à la fin des 8 semaines, je me suis rendue compte que c’était possible. C’est aussi un travail mental qu’avec soi-même, ce qui est très intéressant ! On écoute son corps et on observe ce qu’il s’y passe. Maintenant, je consomme à nouveau du sucre car bien que les recettes qu’elle propose dans son livre sont très bonnes, elles demandent des ingrédients pas toujours faciles à trouver. Et je me sens maintenant capable de maîtriser ma consommation sans faire de calculs précis, je pense être à peu près dans les cordes des recommandations de l’OMS.

– 1# Diminuer progressivement et être bienveillant

Pour cela, je pense qu’il est important de diminuer progressivement sa consommation de sucre. Il est évident que lorsque l’on est habitué à boire 3 cafés par jour avec une pierre de sucre, ou de manger régulièrement des desserts et boire des sodas, on ne va pas arrêter le sucre du jour au lendemain. Donc de semaine en semaine, on peut se fixer un objectif réalisable comme : « Cette semaine, je ne prendrai pas de sucre pour mon premier café. » Puis, petit à petit on diminue encore un peu sa consommation. Et on n’est pas obligé de supprimer entièrement le sucre de sa vie (même si c’est une expérience intéressante à essayer !) mais au moins d’être conscient de la quantité que l’on consomme. Par ailleurs, changer ses habitudes n’est pas chose facile, il faut donc être bienveillant envers soi-même pendant ce processus (ahimsa : non violence… et oui, aussi envers soi-même !).

– 2# Retirer les boissons sucrées

Pour commencer ce processus, je pense qu’il faut débuter par l’élimination progressive de toute boisson sucrée. Et par boisson sucrée, j’entends soda, jus de fruits, café ou thé sucré… On pense parfois se faire du bien en buvant un verre de jus de fruit pour la vitamine. Mais bien souvent il n’y a déjà plus de vitamines dans la bouteille lorsque vous consommez votre jus. Il est préférable de manger un fruit frais… Bien-sûr, on peut s’offrir un petit écart lorsque l’on reçoit ou lorsque l’on est invité. Il faut toujours rester flexible envers soi-même.

– 3# Retirer les plats préparés

Ensuite, il me semble intéressant de diminuer sa consommation de plats préparés. On peut les remplacer par des légumes frais, céréales et légumineuses. Un produit brut sera forcément meilleur pour notre corps, et lorsque l’on le transforme soit même, on sait ce que l’on y ajoute.

– 4# Lire les étiquettes nutritionnelles

Puis, intéressez-vous aux étiquettes nutritionnelles des produits que vous achetez. Vous n’avez pas à éplucher chaque étiquette en détail, et vous interdire tout ce qui contient du sucre ; mais de temps en temps regardez la quantité de sucre présent dans le produit et comparez avec un autre produit. Essayez d’éviter les produits avec du sucre ajouté.

– 5# Réfléchir sur les alternatives pour le petit-déjeuner

Le plus difficile : le petit-déjeuner. Mais finalement pas tant que ça, on se rend compte qu’il y a beaucoup d’alternatives sans sucre : des tartines de pain avec du beurre, un porridge à la cannelle… Évidemment, il faut garder les viennoiseries pour le dimanche seulement.

– 6# Le yaourt nature ou l’infusion en dessert (ou les 2 ! ;P)yogi tea

Concernant les desserts, lorsque l’on a l’habitude d’en consommer, il est très difficile de s’interdire cette petite douceur. Cela peut être très frustrant ! Cependant, vous pouvez trouver un moyen de manger un dessert sans sucre ou avec peu… Mangez du fromage, ou un yaourt nature que vous pouvez aromatiser à la cannelle ou au cacao amer éventuellement. Ou vous pouvez aussi essayer de supprimer votre dessert et de boire à la place une infusion qui contentera vos papilles. (Et là je ne veux pas faire de publicité, mais les infusions Yogi tea sont vraiment délicieuses !! Et peuvent de temps en temps réellement remplacer un dessert ! Mon coup de cœur : le parfum Choco).

– 7# Se limiter à 2 fruits par jour

Pour finir, la consommation journalière recommandée correspond au contenu en sucre de 2 fruits… C’est ce que je me suis personnellement fixé… Et cela passe très bien. Tout est question d’habitudes 😉 Si jamais vous tentez de diminuer le sucre dans votre alimentation, vous vous rendrez vite compte qu’après cela lorsque vous mangerez le moindre aliment sucré, vous n’aurez plus l’habitude et vous le trouverez bien trop sucré !

J’espère que cet article vous aura apporté les informations dont vous attendez. Et n’hésitez pas à partager votre expérience avec moi.

audrey yoga

Autre article sur l’alimentation : ici

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles précédents Articles suivants