alimentation végétale

Existe-t-il une alimentation ou une assiette yogi ?

20 juin 2017Audreyyoga

Amis yogis,

J’ai décidé aujourd’hui de m’intéresser à notre alimentation ! Pourquoi ce choix ? Parce que c’est notre carburant ! En effet, c’est ce qui nous permet d’être en bonne santé et d’avoir un corps en forme. Et pour cela, il y a quelques informations intéressantes à connaître. Voyons cela de plus près.

alimentation végétale

 

Les besoins réels de notre corps

Sortons des propagandes préconisations dictées par le gouvernement !

Pour son bon fonctionnement, notre corps a besoin de nutriments :

  • les macronutriments : protéines, glucides, lipides et fibres
  • les micronutriments : les vitamines et les minéraux

et de quelques probiotiques.

Pour repère, voici comment il faudrait répartir les apports dans notre alimentation :  glucides (50 à 55%), lipides (30 à 40%) et protéines (15% à 30%). Evidemment, chaque individu n’a pas les mêmes besoins, d’où les plages approximatives. En effet, une personne sportive aurait plutôt besoin d’un apport en protéine de 30% dans son alimentation alors qu’une personne davantage sédentaire n’aurait besoin que de 15%… [1]

Et voilà ce dont nous avons besoin ! ET non pas, les 5 fruits et légumes, les 3 produits laitiers, etc,…

Une fois que l’on sait de quoi notre corps a besoin il suffit d’aller chercher où l’on peut trouver ces nutriments. Pour cela, on peut consulter les étiquettes nutritionnelles des aliments que nous mangeons. Il ne s’agit pas d’effectuer un calcul précis des pourcentages en glucides, lipides, et protéines, (cela serait ingérable de se préparer à dîner !) mais plutôt de se faire une idée approximative de ce pourcentage.

Intéressons-nous aux protéines

Selon le rapport de l’Afssa publié en 2007, l’apport nutritionnel conseillé en protéines a été établi à 0,83 g/kg/jour pour un adulte en bonne santé.

Ainsi, par exemple, une personne d’environ 60kgs n’a besoin que de 50g de protéines par jour. Ces 50g ne sont pas difficiles à atteindre alors n’oublions pas les protéines végétales ! Lentilles vertes, lentilles corails, haricots rouges, haricots blancs, pois-chiches, pois cassés.

Pourquoi réduire sa consommation de protéines animales dans son alimentation ?

En lisant bien l’étiquette nutritionnelle, on se rend compte que l’on peut très bien combler notre besoin en protéines avec une provenance végétale. En effet, par exemple dans 100g de pois chiches, il y a déjà 19g de protéines !

L’idée n’est pas de devenir végétalien, mais de réduire sa consommation de viande. Car même si l’on peut apprécier la viande, il est important de savoir combien sa consommation pollue la planète. Savez-vous par exemple que pour produire un kilo de bœuf il faut 16 000 litres d’eau ? [2]

Par ailleurs, les protéines animales libèrent des toxines dans l’organisme. Ainsi une alimentation davantage végétarienne facilite la pratique du yoga.

 

Donc, même s’il n’existe pas réellement d’alimentation yogi, étant donné que la philosophie yogi repose notamment sur la non-violence : la non-violence envers les humains bien sûr mais aussi envers les animaux et notre planète, je trouve qu’il peut être intéressant de réduire notre consommation de protéines animales. Pourquoi ne pas essayer, pour commencer, de supprimer les protéines animales sur un repas de la journée, puis diminuer progressivement sa consommation pour tendre vers trois repas végétariens sur deux jours…

En tous cas, je trouve que l’important est de prendre plaisir à trouver et découvrir de bons repas végétariens. Et on a souvent de bonnes surprises ! 😉

audrey yoga

 

Sources :

[1] https://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/bien-manger/les-recommandations-de-lanutrition.fr/glucides-lipides-proteines-lesquels-choisir-

[2] http://www.lefigaro.fr/vert/2008/11/24/01023-20081124ARTFIG00580–kilo-de-buf-litres-d-eau-.php

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles suivants